Hassene HAMAOUI ©2019

« Devenir paysage »

Imaginer n'est pas seulement évoquer une image, c'est aussi se représenter une chose en fonction de l’expérience que nous en avons en elle et par rapport aux possibilités que nous projetons à partir d'elle. Dans ce second sens, imaginer c'est déplier le possible à partir du réel, On dira alors que je me la figure, c'est-à-dire que je rends présente le corps à mon esprit en saisissant sa structure et en anticipant ses propriétés physiques.

 

« Devenir paysage » découle de l’espace public dans lequel le corps est constamment soumis aux lois de faire l’auto-répétition ou de faire semblant. L’intention de cette série de photographie sur le corps est de déployer la puissance de l’affecte, à fin de parvenir à une certaine intensité entre le rapport corps et extérieur, et de devenir par la suite, dans tous les sens du terme une image en mouvement mais aussi une image qui affecte. Mon travail vise à évoquer une certaine tentative non pas d’interpréter mais de faire intervenir l’ être humain.

 

En effet, tout corps est nécessairement affecté par l'extérieur, de même tout l’esprit forme des idées instables. La structure du corps étant partie de la nature, est soumise à l'ordre commun de cette nature, ce qui implique d'abord un premier passage de connaissance de notre corps. Pour accéder à un second genre de connaissance, faut-il donc réorganiser le rapport de notre corps avec son extérieur? Ce double saisi de connaissances engage à la fois un corps et un espace qui est traversé par ce corps et qui va par la suite le convertir en acte de territoire. Il faut s'attacher à déployer toujours davantage la puissance de son corps, et pour cela, s'efforcer de ne faire que de « bonnes rencontres », selon la formule de Gilles Deleuze.

 

Lieux d'exposition : 

 

Université Paris 8- semaines des arts 2014

Galerie Claude Samuel Paris 75012 

Please reload